Ressources dans le cadre de l’épidémie COVID-19
Une initiative expérimentale de la Mobilisation et Coopération Art et Culture

Les représentations de spectacles sont-elles autorisées ?

26 avril 2021

Consultez les FAQ plus récentes, prenant en compte le calendrier de déconfinement à partir de mai 2021.

L’accueil du public dans les établissements de type L (salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple) ou de type CTS (chapiteaux, tentes et structures) est interdit (Article 45 du décret du 29 octobre 2020), sauf pour l’activité des artistes professionnels.

Il est ainsi possible d’organiser des représentations pour un public de professionnels (sortie de résidence) ou dans le cadre de spectacles enregistrés, diffusés en live ou en streaming.

Dans ses FAQ régulièrement mises à jour, le Ministère de la Culture indique que :

  • les professionnels peuvent être invités à rencontrer les artistes et découvrir leur travail (par exemple voir une exposition qui n’est pas ouverte au public)
  • les programmateurs de structures culturelles et les journalistes peuvent assister au travail de répétition des équipes artistiques ou aux fins de résidences qui se déroulent dans les établissements culturels

Dans une Note datant du 20/11/2020, le Ministère précisait : « L’ouverture aux seuls professionnels des sorties de résidence, filages ou répétitions générales est possible. Elle doit cependant rester exceptionnelle, limitée aux seuls professionnels concernés par la production ou la diffusion du spectacle, et dans le respect strict des gestes barrières ».

A noter : en cas de contrôle sur une restitution de résidence, il faudra pouvoir argumenter sur le fait que les personnes qui sont présentes le sont car leur métier le justifie et que cette activité ne peut se faire à distance (principalement donc, programmateur·trice et journaliste).

Les bénévoles qui, sur leur temps bénévole, sont considéré·es comme du public, ne peuvent participer à ces temps de restitution. Le texte du décret ne reconnait donc pas la spécificité des projets associatifs où la force bénévole est garante du bon fonctionnement d’un projet.

Cette FAQ se fonde sur la fiche formalisée pour ses adhérents par le RIF - Réseau des musiques actuelles en Île–de-France.


Le cadre réglementaire est posé par le décret du 29 octobre 2020 (mesures générales pour faire face à l’épidémie), modifié en fonction des décisions gouvernementales (dernier décret en date du 2 avril 2021).
A noter, les municipalités et préfectures de Département et de Région peuvent aussi, suivant l’évolution de la situation sanitaire, prendre des arrêtés pour des dispositions localisées : pensez à vérifier sur leurs sites respectifs. Par ailleurs, ces textes font l’objet d’interprétations, y compris par le Ministère de la Culture…